Le stress ...émission du 5 août 2009

Publié le par La Péniche Jaume

LE STRESS : nécessité ou fatalité ?
Résumé de l'émission du 5 août 2009  

 

Nous ne sommes pas égaux face au stress : cela dépend de notre constitution de naissance.

Ainsi, les personnes de type bilieux et nerveux sont beaucoup plus sujets au conséquences physiques et psychiques du stress que les personnes de type sanguin ou lymphatique.

 

Mais stress = capacité d’adaptation aux stimuli de la vie.

Il est indispensable finalement à la survie puisque c’est la capacité qu’a l’organisme à faire face aux évènements de la Vie.

Le stress devient un problème quand nous sommes finalement quasiment en permanence dans cette situation.

 

 Deux systèmes nerveux cohabitent:

-         le SNC : système nerveux central ou VOLONTAIRE qui gère les mouvements, la parole, ...

-         le SNV :  système nerveux végétatif ou AUTONOME qui gère le métabolisme (digestion, coeur,...)

Le système nerveux autonome est composé de 2 sous-systèmes :

- le système ORTHOsympathique qui gère l’activité, le stress, la réaction …

- le système PARAsympathique qui gère la récupération, la réparation...

 

trop de STRESS = trop d’ORTHO

 Pour apprendre à gérer son stress, le grand secret est finalement d’agir de manière volontaire sur ce fameux système involontaire, et pour cela un seul lien entre les deux : la respiration

 

 

1- En état de stress la respiration est plus rapide et surtout elle est thoracique, c'est-à-dire que l’on utilise les muscles qui écartent la cage thoracique pour laisser les poumons se gonfler.

On va devoir alors essayer de faire redescendre la respiration pour utiliser le diaphragme : respiration abdominale, qui fait passer l’organisme en mode parasympathique automatiquement.

 

3- Des supports olfactifs pour respirer :  les Huiles Essentielles

D’abord car il est plus facile de prendre conscience de sa respiration en respirant une odeur agréable.

Ensuite parce que les HE vont agir également sur le système nerveux en l’apaisant, le calmant, …

 

Le Basilic tropical (Ocimum basilicum)

Très antispasmodique, le basilic va aider à faire lâcher les spasmes musculaires qui provoquent douleurs musculaires, troubles digestifs, troubles respiratoires, troubles du sommeil, troubles de la concentration, de la mémoire, ….

Comment ? On la respire avec une respiration basse (abdominale), lente et profonde, une dizaine de respiration toutes les heures

 

 

La Mandarine  (Citrus reticulata)

L’essence de mandarine est  à placer en tête des Huiles Essentielles anti-stress

Antispasmodique, elle calme le système nerveux en équilibrant les systèmes ortho et parasympathiques.

Elle est souveraine en cas de surmenage, tensions nerveuses, angoisses, hypersensibilité, …

Relaxante, elle favorise le sommeil, sans pour autant causer de la somnolence dans la journée car elle reste tonique.

Comment ? On la garde dans son sac ou sa poche et on la respire en cas d’envie ou de besoin. On peut aussi en mettre une goutte à l’intérieur du poignet ou sur la manche pour l’avoir « à portée de nez »

Pour les enfants (et pour les adultes évidemment) : on la diffuse dans la chambre 15 minutes avant le coucher pour favoriser l’endormissement ou bien on la met dans l’eau du bain (mélanger 5 gouttes d’huile essentielle à du shampoing puis verser le mélange sous le robinet de la baignoire)

 

 

La Menthe Poivrée (mentha piperita)

« Un souffle de lâcher-prise » pour éclairer le mental et retrouver de la lucidité. Souveraine en cas de surmenage intellectuel. Elle apaise la nervosité, les tensions nerveuses.

Relaxante à dose infime, elle devient tonique voire excitante à dose plus forte : attention !

Comment ? On en applique une trace sur le front, entre les yeux, en prenant garde surtout de ne pas en mettre dans les yeux.

 Rq : attention à l’utilisation de la menthe poivrée : elle s’utilise en traces (c'est-à-dire en passant simplement le doigt dans le bouchon) car elle est extrêmement hypothermisante.

Absolument contre-indiquée aux enfants et aux femmes enceintes et allaitantes ; car elle peut être neurotoxique à dose trop fortes ou répétées.


Pour trouver ces huiles : http://www.sevessence.com   
 

 

Joëlle Le Guehennec
 

Publié dans Direct 8 : Bien-être

Commenter cet article