la ménopause heureuse ...émission du 14 avril 2009

Publié le par Guillaume Gérault

 

 

MENOPAUSE :

ALIMENTS FAVORABLES

VIANDES

Canard : rôti, grillé, braisé

Poulet : surtout le jeune poulet fermier au court bouillon à petit feu pendant 2h avec gingembre ciboulette et un peu de sel marin (boire le bouillon)

 

POISSONS – FRUITS DE MER

 

Poissons semi gras  et gras (cuisson à l’eau, vapeur, poêle, au four)

Crabe (sauf si hypotension)

Huîtres et coquillages ++++ (sauf en période d’abattement et ? de peau) : légèrement cuites en période chaude (qq min au four) NB : coquille d’huître en poudre pour insomnie et calmer SN

 

LES LAITAGES – LES ŒUFS

 

Lait de vache à éviter

Fromage de chèvre et de brebis frais, fromages maigres, et au lait cru

 

Attention au SOJA

 

Les œufs : minimum 4 par semaine ++++ (uniquement coque ou poché)

 

LES CEREALES – OLEAGINEUX – LEGUMINEUSES

 

Blé germé, boulgour ou pipil

Bien mastiquer tous les produits à base de blé (gluten) afin d’éviter les ballonnements et l’irritation intestinale

Haricot blanc (pré tremper et cuire puis en salade ou en soupe)  Mais + aromates : persil, basilic, ail, cerfeuil 

Haricot vert

Lentille : à l’eau, feu moyen et couvert + persil, oignon, noix de muscade, coriandre

Millet : en salade ou avec des légumes

Oléagineux : pas de noix, noisettes, noix de cajou

Noix de coco : fraîche ou râpée ou jus

Riz : complet ou semi complet ou au jasmin (rapunzel)

Sésame grillé;Graines de tournesol

 

LEGUMES VERTS – LEGUMES RACINES – TUBERCULES

 

Algues +++

Rafraîchit la chaleur interne, détoxiquant, aide la fonction thyroïdienne, draine le système lymphatique, diurétique, riche en sel minéraux, iode et vit B12

En cure régulièrement : alterner spiruline et chlorella

 

Agar agar : avec les plats riches, à cuisson forte ou prolongé

Ao Nori, Aramé, Dulse, Kombu, laitue de mer, nori, spaghettis de mer, Wakamé.

 

Artichaut : petits tendres à consommer crus en salade ou cuit ou cuisson à feu doux ¾ d’heure (boire l’eau de cuisson)

 

Asperge, Aubergine, Avocat ++++, Pousse de bambou, bette, betterave, brocoli, carotte, céleri,

Chou, citrouille, courge, courgette, potiron, concombre, cresson, endive, laitue ++++, mâche +++, navet, patate douce, pissenlit, pomme de terre, radis noir & rouge

 

 

FRUITS  & AGRUMES

 

Abricot, ananas, banane, cerise, châtaigne, datte, figue, mangue, melon (seul & hors des repas), pastèque+++

Orange, citron, pamplemousse, kiwi : OK l’été à jeun (petit déj 45’ après) ou à 17h

Poire (1 ou 2 avant les repas +++), pomme (crues, cuite, jus+++

 

CONDIMENTS – EPICES – AROMATES

 

Basilic, estragon, origan, sarriette; Ail, oignon; Gingembre

Eviter les piments

 

Utiliser dans la cuisine au lieu du sel du tamari ou du shoyou

 

 

 

Pour vous aider et vous soutenir …

Afin d’éviter les désagréments tels que les bouffées de chaleur :

 

1plante : 

Ribes Nigrum BMG 1D (50 goutes 3X/jour dans de l’eau)

Les feuilles ainsi que les bourgeons auraient entre autres une activité anti-inflammatoire de type cortisone-like. Les phytothérapeute les prescrivent :

  • Pour renforcer la résistance de l'organisme aux infections virales et bactériennes : grippe, infections des voies respiratoires , maladies virales infantiles, zona, herpes ... 
  • Pour diminuer l'inflammation articulaire ou tendineuse dans l'arthrose, généralement en association avec d'autres traitements par les plantes.
  • Pour lutter contre les phénomènes allergiques : asthme, urticaire, allergies "alimentaires"
  • Dans la fatigue post infectieuse, notamment post grippale mais aussi post chirurgicale et post radiothérapie.
  • Chez l'allergique, chez qui cette activité cortisone-like permet de limiter l'emploi de médicaments anti-histaminiques et de corticoïdes. Cette plante sera donc utilement prescrite en cas de rhume des foins, d'asthme à répétition, de rhinite allergique…

1 complément alimentaire :

La spiruline

Véritable concentré d’énergie, la spiruline par son apport en fer, en vitamine B12, en bêta-carotène sera d’un grand intérêt pour les femmes lors de cette période notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles, les acides gras essentiels intervenant quand à eux dans l’intégrité des cellules, indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire. 
Les vitamines : A (provitamine A), B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 (acide folique), B12, E (biotine) couvrent une grande majorité des besoins nutritionnels journaliers, de surcroît lorsque ces besoins se trouvent augmentés. 
Des minéraux et des oligo-éléments tels que le fer, le magnésium, manganèse, phosphore, molybdène, sélénium, zinc, cuivre pour éviter les carences nutritionnelles.
les pigments  comme la chlorophylle, le bêta-carotène, les caroténoïdes,: Ces sont de puissants antioxydants qui luttent activement contre les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules et qui s’accumulent abondamment lors des efforts physiques intenses, amplifiant les courbatures et les crampes. 

Et enfin des enzymes comme la fameuse SOD la superoxyde dismutase …

 

1 huile essentielle :

La menthe poivrée

Rafraîchissante, la menthe poivrée permet de prendre conscience de sa respiration. C’est une des huiles du souffle, qui apaise le mental et l’aide à aller à l’essentiel, en favorisant la concentration. C’est l’huile des dystonies neurovégétatives ou… « humeur en dents de scie » !

. 3 gouttes dans 2 cuil. à soupe d’huile végétale. Appliquez en local pour ses vertus rafraîchissantes et décontractantes.

Dynamise et détend à la fois, lorsqu’on n’arribe pas à dormir ou que l’on s’éparpille : 1 goutte sur le « troisième œil » apaise le mental et favorise l’endormissement ou la concentration au travail.

 

La relaxation sera bien sûr un élément clé tout comme la conscientisation de son corps …

 

 

Autre technique à découvrir qui permet de stimuler l’autorégulation :

 

 

LA SYMPATHICOTHERAPIE NASALE

ou Touches Nasales

 

La Sympathicothérapie est une technique de soins millénaire, et fait partie des thérapies réflexes, comme l'acupuncture, le shiatsu ou la réflexologie. Chaque point réflexe correspond à une partie du corps. En stimulant les points réflexes, l'information nerveuse est transmise par l'intermédiaire de la deuxième branche du trijumeau [1] simultanément à l'organe ou partie du corps correspondant.

 

La Sympathicothérapie, comme toute thérapie réflexe, stimule des points le long de la muqueuse nasale, jusqu'au fond des fosses nasales, où se trouvent les points réflexes du système neurovégétatif. Stimulé, celui-ci agit en régulateur sur le système nerveux autonome [2], contrôlant notamment, les mouvements péristaltiques des intestins, les battements du cœur ou la respiration.

 

Idéal dans le tabagisme, les problèmes ORL, et respiratoires. Les sinusites chroniques, les allergies, l'asthme. Efficace contre les problèmes neurovégétatifs (ex : intestin paresseux). Le stress, la déprime, l'hyperémotivité. L'insomnie et l'hypersomnie sont également bien combattues par cette technique. Une fois le stress stabilisé, le sommeil réparateur, le dynamisme et la joie de vivre reviennent.

La Sympathicothérapie  agit également dans la perte et le gain de poids, dans l'impuissance et la frigidité ; les bouffées de chaleur, les syndromes prémenstruels, les cystites à répétition …[3]

 

Il y a pourtant des contres indications à cette technique comme les femmes enceintes, les glaucomes, les cardiopathies graves, les polypes nasaux, …

 

La séance dure environs 45minutes. Un mieux-être se ressent souvent dès la première séance; parfois deux à trois séances sont suffisantes pour stabiliser.


[1]  Le trijumeau est le Vème nerf crânien. Il va stimuler le bulbe et informer le cervelet (partie de l'encéphale située sous la tente du cervelet et en arrière du tronc cérébral).

 

[2] Le système nerveux autonome, ou système neurovégétatif, est l'ensemble des éléments nerveux qui régissent le fonctionnement des viscères et entretiennent les fonctions vitales de base comme la respiration, la circulation, la digestion, … . Le SNA est divisé en système sympathique ("le guerrier du corps") et système parasympathique ("le thérapeute du corps"). Il est complémentaire du système nerveux de la vie et de la relation.

 

[3] La Sympathicothérapie sera utilisée après et en complément d'un bilan spécifique et approfondi

Commenter cet article