les huiles essentielles ... émission Direct 8 du 06 mars 2008

Publié le par Guillaume Gérault

Menthe poivrée (mentha piperita)
200gr de plantes pour obtenir 2ml d’huile essentielle
Idéale contre les vomissements, mal des transports, aérophagie, anesthésiante à utiliser contre les piqûres d’insectes, favorise les règles par régulation ovarienne, donc à ne surtout pas utiliser chez les femmes enceintes et d’une manière générale chez les enfants avant 6 ans.
Dynamise le corps, détend tout en oxygénant l’aquarium… donc le cerveau !
Augmente la capacité respiratoire et la concentration, tout en apaisant le mental.
Elle est ... « le souffle du lâcher prise ».
Astuce : une trace sur les piqûres d’insectes et sur le « troisième œil », entre les sourcils, pour éviter le « petit vélo » durant la nuit.
 
Basilic (ocimum basilicum)
700 gr de plantes pour obtenir 2 ml d’huile essentielle.
Idéale contre les eczémas secs, la fatigue et le stress.
Excellent anti-spasmodique, aide à combattre l’anxiété, les nausées et les spasmes digestifs.
A ne pas utiliser les trois premiers de grossesse ; peut être dermocaustique.
Utile en cas de morosité, mélancolie et insomnie.
Fortifie l’organisme.
Elle est ...  « comme un lézard au soleil ».
Astuce : une goutte sur le plexus en cas de stress et anxiété.
8 gouttes dans 50 cl d’huile d’olive pour aromatiser vos mets.
 
Orange douce (citrus sinensis)
400 gr d’écorce pour obtenir 2 ml d’huile essentielle.
Permet de désinfecter les locaux, agir sur les rides, cellulite et peaux fatiguées.
A ne pas utiliser les trois premiers mois de la grossesse. Peut être photosensibilisante.
Véritable merveille en bouteille de par son action sur l’anxiété, la nervosité, l’agitation, c’est le « doudou » des adultes.
Elle est ... « un zeste de tendresse ».
Astuce : 3 gouttes sur le sac de l’aspirateur.
1 goutte d’huile essentielle mélangée à 4 à 5 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot pour améliorer les peaux fatiguées et les rides, en application le soir en rentrant du travail.
 
Cyprès (cupressus sempervirens)
180 gr de plante pour obtenir 2 ml d’huile essentielle.
Huile circulatoire par excellence. Aide à lutter contre la cellulite et les jambes lourdes.
A ne pas utiliser lors de la grossesse ou en cas de mastose.
Utile dans les cas d’indécision, doute, angoisse, aide à donner confiance et à affronter la vie.
Elle est ...  « le passeur qui mène à voir ».
Idée de préparation pour cette fin d’hiver et préparation aux plages ensoleillées :
25 gouttes de cyprès, 25 gouttes d’orange douce, 25 gouttes de ravintsara, dans 50 ml d’huile de noyau d’abricot ; masser des pieds vers les cuisses, le soir en rentrant du travail.
 
Géranium rosat (pelargonium graveolens)
1 kilo de plante pour obtenir 2 ml d’huile essentielle.
A avoir en cas de plaie, coupure, agitation, anxiété, hémorroïdes.
Contre-indiquée les trois premiers mois de la grossesse.
Elle est calmante, apaisante au niveau physique, tout en étant un tonique psychique. Elle permet également les « ouvertures de conscience ».
Elle est ...  « le cadeau du for intérieur ».
Appliquez cette huile sur la peau afin de la régénérer : pour une vraie blessure ouverte avec hémorragie, on utilisera du ciste ; pour une brûlure, on préfèrera la lavande vraie ; pour une imperfection cutanée, on choisira le géranium rosat…
 

Jaume
 
undefined

Commenter cet article